Académie d’Agriculture de France: La « mémoire » de notre Compagnie sont désormais accessibles sur Internet 

Communiqués de presse

27/10/2016
L’Académie d’agriculture de France et l’Académie des technologies de France émettent un avis commun sur la réglementation des mutagénèses ciblées dans le domaine végétal.
Dans un paysage réglementaire encore confus au niveau européen, et en l’absence de recul sur les données concrètes issues du terrain, les deux Académies appellent les Pouvoirs publics à soutenir les recherches en cours, à faciliter les expérimentations au champ et à en utiliser les résultats pour préparer un cadre réglementaire qui intègre à la fois la biovigilance et les avancées techniques que ces nouvelles technologies permettent d’envisager.

Source : 231.817 pages de la « mémoire » de notre Compagnie sont désormais accessibles sur Internet | Académie d’Agriculture de France

A Bordeaux, un établissement scolaire propose une nouvelle façon d’enseigner à Darwin – France 3 Aquitaine

A Bordeaux, un lycée expérimental a vu le jour en plein cœur de l’écosystème Darwin. Cet établissement privé hors contrat propose une nouvelle façon d’enseigner mais aussi d’apprendre.

Source : A Bordeaux, un établissement scolaire propose une nouvelle façon d’enseigner à Darwin – France 3 Aquitaine

Journée Portes ouvertes lycée Jean Drouant Ecole

Pour présenter l’ensemble des formations aux élèves intéressés et à leur famille, l’Ecole Hôtelière de Paris-Lycée Jean Drouant ouvrira ses portes le mercredi 1er mars 2017, de 10h à 17h.Bac professionnel cuisine et restaurantBac sciences et technologies de l’hôtellerie restauration (STHR)Mise à niveau bts hôtellerie restaurationBTS hôtellerie restaurationMention Complémentaire cuisinier en dessert de restaurantVenez nombreux !

Source : (82) Journée Portes ouvertes lycée Jean Drouant Ecole

Projets Alimentaires Territoriaux (PAT) : c’est parti pour l’élargissement du réseau

Le 14 novembre 2016, lors du 1er Rendez-Vous Rn PAT (réseau national sur les Projets Alimentaires Territoriaux), Serge Bonnefoy pour Terres en villes et Audrey Rimbaud pour l’APCA ont présenté les modalités d’élargissement du réseau, commenté la Charte Rn PAT et détaillé la nouvelle gouvernance.

Source : L’actualité en détail – Chambres d’agriculture

Protéine végétale ou animale ?

Protéine végétale ou animale ?

Sans avoir de connaissance dans le domaine, philosophiquement il y a un « loup » je trouve ! Cette grande tendance qui consiste à produire de la protéine végétale….c’est curieux si l’on tient compte de comment vive les peuples qui ont cette pratique… inde, chine par exemple…. à exploiter au mieux la ressource on se développe de manière outrancière donc au détriment de son environnement dans sa globalité! … Au fond , la culture « protéine animale » est peut-être la position qu’il faut « avoir » pour définir le « bon curseur »…. autrement après tu mets en place une politique de l’enfant unique, des conditions de vie plus que précaires de par la densité humaine, l’on diminue les diversités car le foncier devra suivre pour répondre au besoin et tu « tires » encore plus sur les ressources….etc…
Mathématiquement la production de protéine végétal au m2 et plus rentable c’est indiscutable…mais c’est peut-être pas le bon point « entrée »…
Votre avis !

AgroParisTech : Laurier de la recherche agronomique 2016

AgroParisTech : Laurier de la recherche agronomique 2016

Mardi 13 décembre 2016, Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Thierry Mandon, Secrétaire d’état à l’Enseignement Supérieur et à la recherche, et Philippe Mauguin, président directeur général de l’Inra ont ouvert la cérémonie des Lauriers de l’Inra animée par Mathieu Vidard à La Gaîté lyrique à Paris. Ils ont remis, avec Olivier Le Gall, directeur général délégué aux affaires scientifiques de l’Inra, Claude Ronceray, directeur général délégué à l’appui à la recherche de l’Inra, et Axel Kahn, président du comité d’éthique Inra-Cirad-Ifremer, un trophée aux six lauréats qui récompense leur engagement et leurs résultats dans différents domaines de la recherche agronomique.

lire

FERRANDI ouvre un centre de formation à la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin de Dijon

En 2019, FERRANDI Paris, école de la CCI Paris Ile de France ouvrira en effet un centre de formation à la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin à destination d’étudiants du monde entier qui suivront une formation intensive de 5 mois, en anglais, à la pâtisserie ou à la cuisine f

Source : FERRANDI Paris | FERRANDI Paris, école de la CCI Paris Ile de France ouvre un centre de formation à la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin de Dijon

ANSES Prise en compte de l’incertitude en évaluation des risques…

1. CONTEXTE ET OBJET DE LA SAISINE

1.1 Contexte Les missions de l’Anses, fixées par l’ordonnance n°2010-18 du 7 janvier 2010, contribuent à assurer la sécurité sanitaire humaine dans le domaine de l’environnement, du travail et de l’alimentation, la protection de la santé et du bien-être des animaux et la protection de la santé des végétaux, en vue d’éclairer les pouvoirs publics dans leur politique sanitaire. L’Agence réalise l’évaluation des risques, l’expertise ainsi que l’appui scientifique et technique nécessaires à l’élaboration des dispositions législatives et réglementaires et à la mise en œuvre des mesures de gestion des risques. Les questions posées à l’Anses par les pouvoirs publics, les associations et autres parties prenantes sont très diverses. Elles peuvent porter sur des dangers physiques (e.g. radiofréquences), chimiques (e.g. perturbateurs endocriniens) ou biologiques (e.g. norovirus), s’intéresser aux effets sanitaires (e.g. hypersensibilité électromagnétique) ou aux risques liés à une exposition à ces dangers pour des populations humaines (population générale, populations de travailleurs et populations sensibles), des populations animales ou des populations végétales. Elles peuvent également porter sur l’évaluation de procédés (e.g. traitement des eaux ou des aliments, etc.) ou de produits (e.g. médicaments vétérinaires, produits phytosanitaires, etc.) en regard d’exigences réglementaires, en vue d’autorisation d’utilisation par les ministères en charge de la réglementation ou encore d’une décision de mise sur le marché. Page 2 / 9 Avis de l’Anses Saisine n° 2015-SA-0090 L’évaluation des risques se fonde sur un ensemble de données scientifiques, qualitatives ou quantitatives (e.g. concentration, doses d’exposition). Il est exceptionnel que l’ensemble de ces données soit disponible, que les données disponibles soient toutes de qualité irréprochable ou que l’ensemble des connaissances disponibles permettent d’appréhender complétement la ou les questions posées. L’analyse d’incertitude permet de caractériser ce manque d’information et son impact sur le résultat final. La mise en œuvre systématique d’une analyse d’incertitude lors d’une évaluation des risques est recommandée par de nombreuses agences ou organismes faisant référence dans le domaine (EFSA, ECHA, US EPA, OMS, etc.). À l’Anses, la conduite d’une analyse d’incertitude dans le traitement des saisines est de plus en plus fréquente. Toutefois, la compréhension du concept d’incertitude en lui-même est différente d’un collectif d’experts à un autre. Pour améliorer la comparabilité et la transparence, l’enjeu pour l’Anses est de disposer d’un cadre d’analyse d’incertitude harmonisé et applicable à tous ses domaines d’activité….

Lire le rapport