Alain Senderens, le feu sacré

Le grand chef étoilé qui fut l’un des fondateurs de la Nouvelle Cuisine et inventa les accords mets et vins est décédé à l’âge de 77 ans.

« Je laisserai peut-être une trace, aussi infime soit-elle », nous avait-il susurré à l’oreille lors d’un déjeuner en 2012. Plus qu’une trace, c’est une empreinte indélébile que lègue Alain Senderens à la gastronomie française après sa disparition. Le grand chef s’est éteint dimanche après-midi à 77 ans dans sa maison de Corrèze. On gardera de lui l’image d’un homme à l’âme d’enfant avec ses yeux brillants planqués derrière ses lunettes rondes d’intellectuel. On n’oubliera pas non plus l’accent chantonnant du Sud – il était né à Hyères, puis était parti à l’enfance à Lourdes – de celui qui fut l’un des fondateurs de la Nouvelle Cuisine au début des années 1970 avec Paul Bocuse, Jean Troisgros, Michel Guérard et Alain Chape

Source

Laisser un commentaire