Agriculture

Le sixième concours international pour Note par Note Cooking est maintenant activé – AgroParisTech

For the 6th International Contest for Note by Note Cooking, the topic is expressed in this expression « But the crackling is superb ». Indeed, this is the title of a book published by Nicholas and (…)

Source : Le sixième concours international pour Note par Note Cooking est maintenant activé – AgroParisTech

Dear Friends
I am happy to announce the 6th International Contest for Note by Note Cooking.
The topic, for this year, is « But the crackling is superb ».

In order to appy :
http://www.agroparistech.fr/The-Sixth-International-Contest-for-Note-by-Note-Cooking-is-now-on.html
Chers Amis
Je suis heureux de vous annoncer le lancement du 6e Concours international de cuisine note à note.
Pour cette année, le thème est « Merveilleux croustillants et croquants ».
Pour s’inscrire
http://www.agroparistech.fr/The-Sixth-International-Contest-for-Note-by-Note-Cooking-is-now-on.html

Vive la Connaissance Produite et Partagée

Hervé This

Directeur de l’International Centre for Molecular Gastronomy AgroParisTech-INRA : http://www.agroparistech.fr/-Centre-international-de-.html

Directeur scientifique de la Fondation Science & Culture Alimentaire (Académie des sciences) : http://www6.inra.fr/fondation_science_culture_alimentaire

Secrétaire de la Section Alimentation humaine de l’Académie d’agriculture de France : http://www.academie-agriculture.fr/

Groupe de Gastronomie moléculaire
Laboratoire de chimie analytique, UMR 1145 Ingénierie Procédés Aliment GENIAL
16 rue Claude Bernard, 75005 Paris.
tel : +33 1 44 08 72 90
Courriel : herve.this@agroparistech.fr ou herve.this@inra.fr

Twitter : @Herve_This ; Skype : hervethis

Une présentation des travaux : http://www.canalc2.tv/video/13472

Site : https://sites.google.com/site/travauxdehervethis/

Blogs :
http://www.agroparistech.fr/-Le-blog-de-Herve-This-Vive-la-.html
http://hervethis.blogspot.fr/
http://gastronomie-moleculaire.blogspot.fr/
http://www.scilogs.fr/vivelaconnaissance/
http://molecular-gastronomy-international.blogspot.fr/
http://hthisnoteanote.blogspot.fr/

Charte du ramasseur de champignon

Cueillir, oui, bien sûr, la nature y invite, mais encore faut-il le faire avec retenue, modération et discernement, dans le respect des grands équilibres forestiers. La cueillette est en effet tout un art : elle a ses règles et ses principes. Les respecter, c’est profiter de la nature tout en la protégeant.

Beaucoup de plantes sont menacées de disparition. Des mesures ont été prises pour les protéger. Ainsi, plus de 400 plantes bénéficient d’un statut intégral de protection : il est totalement interdit d’y toucher.
D’autres bénéficient d’une protection partielle : pour les prélever, il faut une autorisation.
Enfin, certaines plantes courantes (jonquilles, muguet), tout comme les champignons, sont parfois trop cueillies, ce qui met par endroits leur existence en danger. Des arrêtés préfectoraux peuvent alors interdire ou restreindre les cueillettes…. lire la suite sur : ONF

« L’abattoir? Jamais. Mes vaches mourront chez moi, » Stéphane éleveur de Dordogne


Trop de stress pour ses animaux et pas bon pour la qualité de la viande : voilà deux raisons suffisantes pour que Stéphane Dinard, éleveur périgourdin n’amène plus ses bêtes à l’abattoir. Depuis neuf ans, il tue ses veaux et cochons à la ferme même si c’est interdit

Source : « L’abattoir? Jamais. Mes vaches mourront chez moi, » Stéphane éleveur de Dordogne

A Bordeaux, un établissement scolaire propose une nouvelle façon d’enseigner à Darwin – France 3 Aquitaine

A Bordeaux, un lycée expérimental a vu le jour en plein cœur de l’écosystème Darwin. Cet établissement privé hors contrat propose une nouvelle façon d’enseigner mais aussi d’apprendre.

Source : A Bordeaux, un établissement scolaire propose une nouvelle façon d’enseigner à Darwin – France 3 Aquitaine

Projets Alimentaires Territoriaux (PAT) : c’est parti pour l’élargissement du réseau

Le 14 novembre 2016, lors du 1er Rendez-Vous Rn PAT (réseau national sur les Projets Alimentaires Territoriaux), Serge Bonnefoy pour Terres en villes et Audrey Rimbaud pour l’APCA ont présenté les modalités d’élargissement du réseau, commenté la Charte Rn PAT et détaillé la nouvelle gouvernance.

Source : L’actualité en détail – Chambres d’agriculture

Protéine végétale ou animale ?

Protéine végétale ou animale ?

Sans avoir de connaissance dans le domaine, philosophiquement il y a un « loup » je trouve ! Cette grande tendance qui consiste à produire de la protéine végétale….c’est curieux si l’on tient compte de comment vive les peuples qui ont cette pratique… inde, chine par exemple…. à exploiter au mieux la ressource on se développe de manière outrancière donc au détriment de son environnement dans sa globalité! … Au fond , la culture « protéine animale » est peut-être la position qu’il faut « avoir » pour définir le « bon curseur »…. autrement après tu mets en place une politique de l’enfant unique, des conditions de vie plus que précaires de par la densité humaine, l’on diminue les diversités car le foncier devra suivre pour répondre au besoin et tu « tires » encore plus sur les ressources….etc…
Mathématiquement la production de protéine végétal au m2 et plus rentable c’est indiscutable…mais c’est peut-être pas le bon point « entrée »…
Votre avis !

AgroParisTech : Laurier de la recherche agronomique 2016

AgroParisTech : Laurier de la recherche agronomique 2016

Mardi 13 décembre 2016, Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Thierry Mandon, Secrétaire d’état à l’Enseignement Supérieur et à la recherche, et Philippe Mauguin, président directeur général de l’Inra ont ouvert la cérémonie des Lauriers de l’Inra animée par Mathieu Vidard à La Gaîté lyrique à Paris. Ils ont remis, avec Olivier Le Gall, directeur général délégué aux affaires scientifiques de l’Inra, Claude Ronceray, directeur général délégué à l’appui à la recherche de l’Inra, et Axel Kahn, président du comité d’éthique Inra-Cirad-Ifremer, un trophée aux six lauréats qui récompense leur engagement et leurs résultats dans différents domaines de la recherche agronomique.

lire

I have a dream !

Tronche de cake03

I have a dream ! … jadis…

Enfin, l’expression idoine serait plutôt…

We had a dream !

Les révolutions silencieuses arrivent parfois sans crier gare, pléonasme !

Alors même si j’entends au loin le bruit que fait l’objectivité sur le bien fondé de cette publication étant partie prenante, mais pour me dédouaner, je vous dirais que ce travail réalisé collectivement avec les adjoints-gestionnaires et les chefs de cuisine de 28 établissements, et voté à l’unanimité en plénière au Conseil Départemental de Gironde, peut permettre certainement cet écart de forme…

Une collectivité qui se dote d’une charte de la restauration mérite bien un petit focus. Certes, nous en avons bien vue d’autres des chartes me direz-vous.
Mais des chartes intégrant des indicateurs de suivi, des objectifs quantifiables engendrent les progrès (roue de Deming) , il n’y en a pas pléthore, cet outil étant quelque part relativement novateur dans son contexte, toute proportion gardée. Un outil qualité de ce type est la formalisation d’un « cahier des charges » de la délégation aux EPLE (collèges) pour le service de restauration, c’est notoire.

Premier socle d’un futur que l’on peut imaginer radieux pour le développement local, l’assainissement des sols par la production de bio, la valorisation des filières …etc…et en finalité, une qualité de prestation *unique pour l’ensemble des usagés.

Par pure démagogie, cela me conduit à penser qu’un jour, l’on parlera de notre pays comme disposant de territoires où l’on peut « vivre bien » dans toute la magnificence du terme.

Vous souhaitant bonne lecture

Vidéo présentation : voir

La charte: lire

Amicalement
FP

* Nous parlons là de qualité d’une prestation unique et non de menus uniques, ces derniers n’étant pas souhaités et techniquement (approvisionnement matière première) difficilement réalisables pour 50 000 repas jour sur un territoire aussi vaste que la Gironde !

Alerte rouge suite à un cas de H5N8 en France 

Un premier cas d’influenza aviaire hautement pathogène H5N8 a été confirmé le 26 novembre sur la commune de Marck (Pas-de-Calais), sur vingt canards sauvages utilisés comme appelants pour la chasse au gibier d’eau. Le virus hautement pathogène sévit depuis quelques semaines en Allemagne et en Hongrie et commence à affecter des élevages domestiques. Il progresse selon les flux migratoires. « C’est le début de l’alerte rouge », rappelle Félix Mahé, référent technique au GDS Bretagne-OVS animal. Cette découverte n’affecte pas le statut international de la France au regard de l’influenza aviaire, affirme le Ministère, puisque ces animaux détectés ne font pas partie d’un élevage d’oiseaux domestiques à vocation commerciale. Mais les mesures de prévention doivent être scrupuleusement respectées pour maintenir le statut de pays indemne, que la France doit retrouver le 3 décembre, sous peine d’un nouvel embargo de trois mois. Les animaux de plein air et les basses-cours doivent être confinés

Source : Alerte rouge suite à un cas de H5N8 en France | Journal Paysan Breton

Désormais L’Inra en est convaincu : la permaculture est rentable !

Inra : La permaculture séduit enfin les plus grands spécialistes de l’agriculture. Même le très sérieux Institut national de la recherche agronomique l’Inra | Sain et Naturel

Source : Désormais L’Inra en est convaincu : la permaculture est rentable !